Les lutins de Noël 2021

Et voilà, les vacances de Noël sont arrivées, et avec elles le temps de vous faire un petit résumé de toutes les mises en scènes de nos lutins farceurs ! Je me suis encore bien amusée cette année (autant que mes élèves !) alors c’est sûr qu’ils reviendront tous les ans en vacances dans ma classe…

Je me suis lancée dans l’aventure des lutins l’année dernière, allez voir par ici si vous n’aviez pas lu mon article de 2020 :

Voici la lettre envoyée par le Père Noël fin novembre, pour annoncer le retour de Clochette et Farceur :

Les grands se sont fait une joie de lire cette lettre au reste de la classe !

Comme l’année dernière, nous avons préparé un petit lit douillet pour accueillir les lutins. Les enfants ont eu envie cette année de le mettre à l’intérieur d’un meuble (au dessus de nos ateliers de botanique) pour que les lutins soient un peu à l’ombre, et puissent peut-être bouger un peu même en journée… Ils leur ont préparé consciencieusement chaque jour une multitude de tartelettes et gâteaux variés en pâte à modeler. Une vraie boulangerie-pâtisserie de haut standing ! Des vocations sont certainement nées… 😉

Chaque jour, deux enfants étaient chargés de les mettre dans leur lit une fois que nous avions bien observé leur farce de la nuit.

Le 1er décembre : A leur arrivée, les lutins ont emprunté la machine à coudre de nos ateliers de couture, ainsi que le grand coupon de tissu rouge à étoiles argentées qui était dans la classe. Ils ont commencé à nous préparer une surprise pour faire notre calendrier de l’avent comme l’année dernière. Ils ont cousu de très très grands sacs qui se referment avec un lien coulissant en haut, pour que chaque enfant puisse le déposer au pied de son sapin. Le Père Noël pourra remplir le sac avec les cadeaux et ses lutins n’auront pas besoin de mettre de papier cadeau. Cela leur fera gagner du temps et ce sera aussi plus écologique (car le sac est réutilisable). Ils ont rangé chaque sac dans une petite maison de Noël en papier. Mais la nuit de leur arrivée, ils n’ont eu le temps d’en préparer que 5… Donc petite situation-problème : y a-t-il assez de maisons pour tous les enfants? Non ! Il en manque ! Les grands ont trouvé qu’il en manquait 22. Ils ont même dit que s’ils n’en faisaient que 5 par nuit, ils n’y en aurait que 10 le lendemain.

Chaque jour, un enfant était désigné par les lutins pour avoir le droit de prendre la maison du calendrier de l’avent, et emmener son sac de cadeaux à la maison. Ils nous écrivaient leur message sur une petite feuille verte, cachée dans la classe. Chaque matin, après avoir observé et décrit la farce des lutins, les enfants se lançaient à la recherche de leur message du jour, et essayaient de le lire pour savoir qui avait le droit de prendre sa maison. Au moment du regroupement, celui qui avait trouvé le message caché devait nous dire (sans se déplacer ni montrer avec le doigt) à quel endroit il l’avait trouvé. (Petite occasion de travailler le vocabulaire ainsi que les connecteurs spatiaux : « Ils avaient caché le message derrière le vivarium. »)

Le 2 décembre : Les lutins se sont amusés dans le coin du jeu de peindre. Ils se sont dessinés avec un message pour les enfants (remerciement pour les tartelettes en pâte à modeler qu’ils avaient préparées), et ont commencé à peindre leur dessin. Comme ils n’avaient pas eu le temps de finir avant que le premier rayon de soleil ne les transforme en poupées, un élève a proposé de finir pour eux. Ils avaient eu le temps de faire plein de maisons du calendrier de l’avent, mais ils les avaient toutes mélangées sur les tables. Les élèves ont décidé de les mettre dans l’ordre des numéros des maisons pour vérifier s’il y en avait assez. Ils ont trouvé qu’il manquait la maison numéro 16, et que les maisons allaient jusqu’à 24. Problème : il y a 27 élèves dans la classe… Donc ils sont allés chuchoter à l’oreille des lutins qu’il leur en restait encore 4 à faire.

Ce jour-là, c’était notre sortie d’école du dehors (comme tous les jeudis), et les enfants ont eu envie de les emmener pour qu’ils visitent notre bois et qu’ils voient la belle et grande cabane que nous y avons construite. Je les ai donc emmenés dans mon sac à dos, et les enfants surveillaient attentivement la fermeture-éclair de mon sac, pour vérifier qu’ils ne faisaient pas des bêtises à l’intérieur. Nous les avons pris en photo dans notre cabane, que nous venions de décorer avec des guirlandes de Noël.

Le 3 décembre : Ils ont lancé une corde magique multicolore par-dessus un tuyau de chauffage qui passe au plafond, et ont tenté une escalade jusqu’au plafond. Ils avaient également préparé 7 maisons supplémentaires pour notre calendrier de l’avent. Du premier coup d’œil, les enfants se sont exclamés « Mais ils en ont fait trop ! Il n’en manquait que 4… » Ils ont alors compté et vu qu’il y en avait 3 de trop… Ils ont alors émis l’hypothèse que c’était pour les trois adultes de la classe (les deux maîtresses et l’ATSEM).

Comme toutes nos maisons du calendrier de l’avent étaient terminées, nous l’avons installé un peu en hauteur, au-dessus des meubles de notre coin Reggio.

Le patron de la petite maison en papier est à retrouver ici (les lutins l’ont agrandi sur du A3, puis photocopié sur du papier épais.) : https://www.lapirate.fr/do-it-yourself/maison-de-noel-a-imprimer-diy-noel/

Le 6 décembre : Farceur a fait de petites crottes dans un bocal (des pépites de chocolat) et les enfants n’ont pas réussi à déterminer si Clochette se bouchait le nez ou si elle se cachait derrière sa main pour pouffer de rire devant la bêtise de son copain… Nos deux lutins ont été rejoint par Champi, un gnome que j’avais acheté au marché de Noël de l’école le 4 décembre. Les enfants se sont demandé s’il était devenu magique au contact de Farceur et Clochette. Ils se sont dit qu’ils allaient voir s’il participait aussi à leurs blagues nocturnes.

Le 7 décembre : Girl power ! Clochette avait scotché Farceur et Champi sur le radiateur, et les avait même bâillonnés avec un bout de scotch.

Le 8 décembre : Nous avons trouvé une immense toile d’araignée sur le côté du meuble du jeu de peindre. Les enfants ont émis deux hypothèses : soit les lutins ont fait cette toile pour pouvoir jouer dedans, soit ils ont été capturés par l’araignée qui voulait les manger…

Le 9 décembre : Nos trois compères se sont lancés dans une séance de yoga elfe. Champi n’ayant pas de jambes, ça a été un peu plus difficile pour lui… 😉

Voici l’affiche du yoga elfe que j’ai trouvée sur le net, je l’ai juste un peu remaniée pour retirer les noms des positions qui étaient en anglais, et rajouter un e à la fin de « yoga elf ».

Le 10 décembre : Ce sera définitivement LA mise en scène marquante de cette année !! Nos 3 lutins ont décidé de se faire une petite soirée raclette en compagnie de Lili et Lulu, les lutins de ma collègue Marie dans la classe voisine. Ils se sont mis dans le couloir, pile entre nos deux classes, devant les toilettes où les enfants de nos deux classes vont se laver les mains à leur arrivée le matin.

La description de ce que les lutins ont fait pendant la nuit est toujours l’occasion d’une super séance de langage, mais ce matin-là, elle a duré deux fois plus longtemps que d’habitude, car les enfants étaient enthousiasmés et qu’il y avait 5 lutins dont ils devaient décrire les actions ! Je vous mets un petit extrait en vidéo.

Le 13 décembre : Les lutins nous ont installé un nouveau coin gentillesse dans la classe. Ils ont vu cette idée chez @maitressemelanie sur Instagram… L’idée est que dans cet espace, chacun peut trouver tout le matériel dont il a besoin pour faire un courrier très gentil pour une autre personne de la classe (enfant ou adulte). Donc dans les petits tiroirs blancs à droite, il y a des étiquettes avec des petits messages gentils (étiquettes à retrouver sur le drive de @maitressemelanie) qu’ils peuvent coller sur une feuille s’ils ne savent pas encore écrire. Dans les tiroirs avec le lapin, ceux qui ne savent pas encore écrire leurs prénoms ont à leur disposition chacun un petit porte-clé avec leurs photo plastifiée, et derrière une dizaine de prénoms. Ils peuvent en arracher un et le coller sur leur courrier pour signer. Dans les tiroirs du raton-laveur il y a la réserve de feuilles pour les courrier. Pour faire leur dessin en plus du compliment, les petits ont à leur disposition un pot de pavés de craies grasses, et les MS et GS la boîte métallisée de crayons de couleur aquarellables de chez Action. Les petits tubes sur la gauche du meuble servent de boîtes aux lettres. Il y a une couleur par niveau (MS en bleu, PS en rouge, GS en jaune, adultes en noir). Chacun a sa photo sur son tube, et son prénom écrit derrière. Cela aide les petits non lecteurs à retrouver la « boîte aux lettres » de celui à qui ils ont envie d’écrire un courrier de gentillesse.

Ce coin a rencontré un vif succès dès son arrivée dans la classe ! Et les enfants qui attendaient désespérément qu’on leur mette un courrier dans leur boîte aux lettres en ont tous reçu au moins un, car il suffisait de faire remarquer qu’untel avait envie d’un courrier pour que plusieurs enfants lui en préparent un.

Le 14 décembre : Les lutins avaient organisé une chorale de Bottes avec des chants de Noël. Clochette était chef d’orchestre. Ils avaient pris toutes les bottes d’école du dehors des petits et leur avaient collé des gommettes yeux et bouche pour les faire chanter. Les enfants ont tout de suite eu envie de se joindre à la chorale pour chanter une de nos chansons de Noël qu’ils avaient reconnue sur le livret devant Clochette : « Petit garçon » de Greame Alwright. Je vous mets la vidéo juste après les photos.

Le 15 décembre : Clochette et Farceurs ont eu envie de partir à la découverte de l’espace comme Thomas Pesquet, alors ils se sont habillés avec du papier aluminium pour se transformer en cosmonautes. Ils se sont suspendus avec des fils au plafond pour aller voir les décorations que nous avions installées (un grand soleil et des petites étoiles). Ces décorations avaient été conçues par les élèves après que l’idée de décorer notre plafond ait été soumise par une élève au conseil de coopération et votée par toute la classe.

Le 16 décembre : Nos lutins nous avaient préparé une belle surprise : comme c’était notre jour de sortie d’école du dehors, ils étaient allés dans le bois pour nous installer une chasse aux trésors ! Ils avaient caché un seau rempli de mini marzipans et de pièces et billets en chocolat, ainsi que 4 indices à lire pour retrouver le seau. Champi avait pris Farceur et Clochette en photo à l’endroit où ils avaient déposé le seau, pour nous donner un indice de plus sur le lieu où il était caché. Ensuite, en classe, ils avaient imprimé cette photo avec ma mini imprimante thermique Peripage, ainsi qu’en grand pour qu’elle soit en couleurs… et ils nous avaient préparé une grande lettre pour nous expliquer tout ça.

Arrivés au bois, les enfants ont été hyper rapides pour débusquer les 4 phrases-indices, montrant ainsi qu’ils avaient de très bons repères spatiaux car il fallait aller à des points de repères précis dans le bois : le maison du lutin des bois, puis notre cabane, le petit pont, notre grand tas de feuilles et pour finir les terriers qui sont dans le fond du bois.

Le 17 décembre : Pour leur dernière facétie avant de repartir aider le Père Noël pour ses derniers préparatifs, nos lutins avaient emprunté le matériel dont les grands se servent tous les vendredis pour imaginer le parcours de motricité. Ce sont des éléments que j’ai faits en pate durcissante (de chez Action) il y a quelques années maintenant. 4 GS sont responsables du parcours chaque semaine : ils imaginent le parcours (souvent autours d’un verbe d’action), déterminent les actions à faire au fil du parcours (avec parfois des actions différenciées en niveau de difficulté pour que le parcours soit adapté aux 3 niveaux). Ensuite, pendant la récréation, ils emmènent leur plan en 3D dans la salle de motricité et l’installent eux-mêmes. Ils passent dessus pendant le reste de la récré, puis quand leurs camarades rentrent, ils leur montrent le parcours en donnant des explications orales sur les actions à réaliser « On rampe à plat ventre sur le coffre. » « Les grands sautent par dessus la barre et les petits passent en dessous. », … Ils se placent à des endroits stratégiques du parcours où leurs camarades pourraient avoir besoin d’aide (récupérer des ballons lancés, donner la main aux plus hésitants, …). Ils travaillent le repérage spatial, le langage et l’empathie. C’est une responsabilité que les enfants attendent avec impatience (les PS et les MS ont hâte d’arriver en GS pour pouvoir être responsables du parcours).

Pendant la matinée, nous sommes allés dans la salle de motricité pour enregistrer de petits films à destination des parents avec notre danse de Noël, ainsi que les deux chansons de Noël que nous avions apprises : « Petit garçon » et « Dans la forêt les animaux ». Après le goûter de Noël, quand nous sommes retournés en classe, le Père Noël était passé récupérer nos 3 lutins pour qu’ils l’aident à finir les derniers préparatifs de Noël, et en remerciement nous avait déposé plusieurs cadeaux pour la classe ! Comme les lutins nous avaient déjà prévenus dans leur courrier du matin qu’ils allaient partir aider le Père Noël et surtout qu’ils reviendraient l’année prochaine, les enfants n’ont pas été tristes.

Si vous souhaitez commander des lutins pour vous lancer dans ce projet l’année prochaine, je les ai achetés ici : (je touche une petite commission sur votre achat si vous passez par ce lien d’affiliation)

Emiliehttp://laclassedemilie.com
Enseignante depuis 2002, je suis directrice d'une petite école maternelle dans l'agglomération nantaise. Après 5 années en TPS-PS, j'y enseigne en classe de PS-MS-GS depuis 2017. Je pratique avec bonheur dans ma classe les pédagogies Montessori, Freinet, Reggio, Stern et l'école du dehors. Je suis déléguée départementale du groupe Public Montessori de Loire Atlantique (44) et ambassadrice Klassroom.

Articles associés

Découvrir

Mes fiches du coin Bookinou

Je me suis rendue compte par un commentaire de Vivi hier sur l'article de...

Nouveaux ateliers autonomes d’arts

Pendant les vacances, j'ai suivi une journée de formation sur la mise en place...

Un headband pour l’anglais

Marie Lecompte Douillard (ofcoursemontessorinantes sur Instagram) est venue faire une séance d'anglais Montessori avec...

Un support pour les drapeaux

Lors de la dernière réunion du GD44 de Public Montessori, nous avons été accueillies...

Des albums inspirants

Voici deux albums que j'ai achetés au mois de janvier pour ma collection personnelle...

Ceintures d’écriture cursive

Mon groupe de grande section ayant super bien avancé dans son travail sur l'écriture...

Catégories populaires

Abonnez-vous

Affiliations

Il n’y a pas de publicités sur ce site, sauf des liens d’affiliation. Pour en savoir plus, lisez cette page sur l’affiliation.

Cyber-courtoisie

Pour favoriser les échanges tout en respectant mon travail, merci de prendre connaissance de cette page sur la cyber-courtoisie.

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.